L'Interview exclusive #4 Moggli.

Publié le 1 Avril 2015

L'Interview exclusive #4 Moggli.
​Par Alice Campe.

Moggli est une belle femme et surtout une artiste franco-britannique complète : DJ, productrice, vocaliste, elle sait tout faire et touche à tout.

L'Écoute-Coeur vous propose de partir à sa rencontre. Découvrez-en plus sur ce talent confirmé dans une entrevue sincère, modeste, et sympathique.

Belle lecture à tous et à toutes !

L'Écoute-Coeur : Bonjour à toi, et merci de nous accorder cette interview. Pour commencer, une petite présentation s'impose. Qui es-tu ? Quel âge as-tu ? Où résides-tu ?

Moggli : Salut, salut ! Qui suis-je ? C'est ce que je cherche tous les jours (rires). Sinon je suis Emily aka Moggli avec mon projet musical de DJ, productrice et vocaliste. Je n'ai pas vraiment d'âge, ni de lieu de résidence. En ce moment, je suis un électron libre entre Paris, Londres et la Suisse, et j'espère bientôt dans le reste du monde. J'ai envie de découvrir ce qui nous entoure, partir à la rencontre d'autres cultures et d'autres gens.

L'Écoute-Coeur : Si tu devais te décrire en trois mots ?

Moggli : C'est difficile... Amoureuse de la vie ? Amour ? Vie, musique, joie (rires).

L'Écoute-Coeur :Pourquoi avoir été attirée par la musique ?

Moggli : Mmmh... Elle s’est imposée à moi car elle m’a tout simplement rendue heureuse. Et m’a redonné une nouvelle forme d’énergie. À l’époque, j’étais dans un autre genre musical. J’ai découvert la musique électronique qui m’a donné un autre souffle. Comme une sorte de "renaissance". Ça m’a fait beaucoup de bien.

L'Écoute-Coeur :Quels artistes t’influencent le plus ? (Trois noms)

Moggli : Les artistes passionnés, généreux, humains et bosseurs. J'ai énormément de respect pour les gens qui recherchent le meilleur pour eux-mêmes et surtout pour les autres.

Trois noms c’est compliqué.. Actuellement, je suis admiratrice des actrices de cinéma comme Isabelle Hubert ou Juliette Binoche. En musique, il y en a des tas. C’est difficile de mettre des noms, c’est réducteur et ce sont souvent des artistes qui te marquent inconsciemment. Si je devais en donner un.. Björk ! D'ailleurs, pour mon anniversaire, je me suis achetée tous ses albums en vinyle. Ça va être intéressant de la redécouvrir, je n’avais jamais vraiment écouté un album du début à la fin. C’est une artiste hors pair, elle nous lègue une oeuvre incroyable.

L'Écoute-Coeur :Si tu sors, quel club parisien préfères-tu pour aller danser ? (Trois noms)

Moggli : Je ne sors plus beaucoup, sauf pour mixer ou pour voir des amis qui jouent. De ce fait, je n’ai pas de "QG" à proprement parler. Il y a cependant de très bons clubs à Paris, et j’espère qu’ils continueront d’ouvrir et que cette bonne vague musicale se poursuivra encore et encore.

L'Écoute-Coeur : Où te vois-tu d’ici 5 à 10 ans ?

Moggli : Oh la la la .. (rires). Difficile, voir impossible à dire. Demain le jour se lèvera. Step by step, day by day. J’ai des envies, des idées, des désirs, des trucs que j’ai envie de vivre. J’espère vivre longtemps et partager pleins de choses.

L'Écoute-Coeur : À présent, nous allons nous pencher un peu plus sur ton travail. Pour commencer, d'où t'es venu l'idée de ton nom de scène ?

Moggli : C'était le nom de mon chat suisse-allemand. J'ai vécu quelque temps à Zurich. C'est un petit hommage à lui. Il était très affectueux et sauvage à la fois, c'était un petit animal très rigolo.

L'Écoute-Coeur :Pourquoi avoir choisi la scène électronique ?

Moggli : Je n’ai pas choisi. Je l’ai découverte, puis j’ai creusé et travaillé petit à petit. La scène électronique s’impose à moi comme une évidence. Je m’y sens bien et heureuse.

L'Écoute-Coeur : Quel(s) genre(s) de musique crées-tu ?

Moggli : J'ai un assez large panel. Cela passe par la musique acoustique. J'ai fais pas mal de piano, et de compositions piano/voix. Aujourd’hui, ma musique électronique, c’est un mélange de tout ça. J’aime la musique qui fait danser et qui procure des émotions, c’est mon objectif artistique.

L'Écoute-Coeur : Si tu devais décrire en trois mots ta musique ?

Moggli : Euh… (rires). Atypique ? J’aimerais penser ça (rires). Ainsi qu'émotionnelle et puissante. Oui, j’aime bien l’idée !

L'Écoute-Coeur : Qu’est-ce qui inspirent tes productions, pourrais-tu nous expliquer ton processus de création ? Que se passe t-il dans ta tête lorsque tu crées ? As-tu une intention particulière ? (Par exemple, décides-tu en réalisant ce son que ce sera un morceau qui boosters, qui émouvra etc..)

Moggli : C’est assez récemment que je me suis posée la question car c'est plutôt naturel et spontané jusqu’à présent. J’ai pu utiliser des samples à moi à l’époque : piano, orchestre de violons, trompette, basse, et même batterie. Je partais d’un sample, j’adore les semples, il y a un univers incroyable. Mais pas n’importe lequel, tout est une question de comment on fait les choses et avec quelle intention. Je ne savais pas trop où j’allais arriver. Maintenant, j’essaye de me poser la question : Quel résultat final aimerais-je obtenir ?

Il faut savoir apprendre à reproduire ce que tu aimerais entendre. Il y a des producteurs qui désirent un processus de reproduction et de compétences techniques. Les deux modes ont leurs atouts et leurs désavantages. Je veux mélanger les deux. J'apprends et je réfléchis pour réussir à arriver à un résultat prédéfini. J’essaye d’améliorer le côté technique. Le côté "geek" en gros (rires).

L'Écoute-Coeur : Comment te sens-tu sur scène ? Et as-tu un souvenir plus mémorable qu’un autre ?

Moggli : SUPER BIEN ! Je me sens à ma place. Évidemment, j'ai toujours un pincement au coeur avant de monter sur le devant de la scène, je me demande "est ce que ça va bien se passer ?" mais une fois que tu es dedans, que tu commences le mix, que tu es à l’aise avec l’espace et les gens autour de toi, tu plonges et tu t’amuses. Et je disparais aussi (rires). Je m'explique : quand tu es dedans, tu n’as même plus conscience de toi-même.

Un souvenir plus mémorable qu'un autre ? Jusqu’à présent, toutes les dates ont été amusantes, sympas, avec de nouveaux éléments. Tu apprends toujours. Ma dernière date au Showcase pour la MJC & Friends avec Maya Jane Coles et Kim Ann Foxman, c’était génial de faire l’ouverture de ces deux grandes dames pour qui j'ai beaucoup de respect et d'amitié. Tout était fluide et naturel.

L'Écoute-Coeur : Quel lien entretiens-tu avec ton public ?

Moggli : Le lien ? Il est primordial. Il se crée encore et encore, au fil des jours. Un petit manque de confiance parfois, mais dès que je suis en place, tout va bien. Le public est vraiment super important, c’est pour ça qu’on joue devant lui. C'est un réel besoin de le faire pour les autres et pour moi.

L'Écoute-Coeur : Nous allons nous risquer sur deux petites questions un peu délicates. Nous nous permettons de te poser car beaucoup se demandent si il est plus difficile pour une femme de percer dans ce monde composé essentiellement d'hommes ? Et comment ressens-tu le fait d'être une artiste féminine à part entière dans le milieu ?

Moggli : Oui.. Et bien, je pense que ce n'est pas très important. Homme ou femme, ça ne définit pas ton projet musical ! Tout le monde a une partie masculine et une partie féminine en soit. Je n’ai pas tellement envie de m’étaler sur le sujet car pour moi c’est plus une question d’humain que de genre, et surtout de gestion de projets musicaux !

L'Écoute-Coeur : Un EP en préparation ?

Moggli : Des sorties, oui ! En fait, dans le milieu électronique, j’ai réalisé plus de sorties ou de collaborations vocales, par exemple pour Shlomi Aber, Marc Romboy, ou Maya Jane Coles et une prochaine qui sortira en mai pour un artiste que j’aime beaucoup. Sinon, il y a pleins de petites choses en préparation. J'ai également sorti un track pour French Kitchen. Et actuellement, j'ai plusieurs productions qui me tiennent à coeur et qui me représentent bien, je suis contente.

L'Écoute-Coeur : Où vas-tu te produire prochainement ?

Moggli : Le 1er avril à la Gaité Lyrique de Paris pour une rencontre débat ouvert au public, le 8 avril au Macarena Club à Barcelone et le 17 avril au Tunnel. D'ailleurs, je vais sûrement y tester de nouvelles productions !

L'Écoute-Coeur : Où peut-on te contacter ? (Site Web, Soundcloud, Facebook, etc..)

Moggli : Et bien, sur tous les réseaux sociaux classiques. Que ce soit Facebook, Twitter, Soundcloud, ou par mail : moggliofficial@gmail.com

Prochainement, un chouette site web à venir ! Aussi une chouette nouvelle toute fraîche, je vais avoir l'occasion de travailler avec un nouveau bookeur/manager donc je suis très excitée pour la suite !

Et petite parenthèse : n’hésitez pas à m’envoyer des messages pour des nouvelles, des encouragements, etc.. Ça fait toujours énormément plaisir !

L'Écoute-Coeur : Un petit mot de fin à faire passer ?

Moggli : Merci beaucoup pour cette interview ! Et puis vivement la suite (rires). Et encore merci !

Tous droits réservés ©

Rédigé par Alice Campe

Publié dans #Interview, #Exclusif, #Musique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article